Chère Madame B…

Publié par

Chère Madame Balligand,

Je vous remercie vivement pour vos explications qui m’ont d’abord conduit à approfondir le texte de l’Ethique.
1) Il y a une subtilité qui m’échappe dans la démonstration d’E. V 2.
Spinoza parle de la forme de l’Amour ou de la Haine et renvoie aux définitions des affects. Pourquoi écrire que la forme de l’Amour, c’est une joie qu’accompagne l’idée d’une cause extérieure alors qu’il serait plus simple de citer la définition : l’amour est une joie qu’accompagne l’idée d’une cause extérieure. Que vient faire cette notion de forme et que signifie-t-elle ? Spinoza ajoute que c’est la forme de l’Amour ou de la Haine qui sera supprimée et, par suite, ces affects et ceux qui en naissent qui seront détruits mais je ne vois pas de différence entre l’Amour et la forme de l’Amour telle que définie au début de la démonstration.
Pardonnez-moi de vous interroger sur ce point qui n’a peut-être pas d’importance.
2) Que devient le statut de la chose extérieure que j’ai considérée à tort, au départ, comme cause de ma joie ? Car cette chose, le concerto que j’écoute, existe encore et si elle cessait d’exister, d’ailleurs, je n’éprouverais plus cette joie particulière qui était la mienne avant que la musique ne s’arrête ? Vous écrivez que cette chose est un « co-agent » de mon état affectif, donc quelque chose qui produit des effets sur moi, c’est-à-dire une cause extérieure, au moins partielle, de ma joie.
Est-ce que le travail d’analyse que décrit Spinoza en E V 2 à 4 ne consiste pas tout simplement à apprécier à leur juste valeur les différentes causes, internes et externes, d’un état affectif, à mettre les choses, ou les causes, à leur place ? N’est-ce pas dans ce sens que l’on peut comprendre la phrase de votre article citée dans mon précédent courriel ?

Cher Monsieur Lechantre,

Réponse au point 1) : l’affect d’Amour est à la fois l’affection (niveau corporel ) et l’idée de cette affection (niveau mental). Cette idée est confuse. Et c’est cette idée confuse qui est appelée ‘ passion de l’âme ’ par Spinoza.

Cfr (Eth III, Déf des affects) : « Ce genre d’affection qu’on appelle passion de l’âme, c’est une idée confuse par laquelle l’âme affirme que le corps ou quelqu’une de ses parties a une puissance d’exister plus grande ou plus petite que celle qu’il avait auparavant, laquelle puissance étant donnée, l’âme est déterminée à penser à telle chose plutôt qu’à telle autre»

Il faut se souvenir que la cinquième partie de l’Ethique se concentre sur la force de l’entendement dans la maîtrise des passions et comme une idée ne peut agir que sur une idée et non sur le corps, c’est donc sur la forme de l’Amour qu’il faudra se concentrer. Il faudra analyser seulement cet aspect mental ou aborder le sentiment amoureux seulement en tant qu’idée ; idée causée par l’attribut divin de la Pensée. Cfr Ethique II, 5: « l’être formel des idées reconnaît pour cause Dieu, en tant seulement qu’on le considère comme chose pensante, et non en tant qu’il s’explique par un autre attribut »

Réponse au point 2) : Remettre les choses et les causes ‘ à leur place ‘ comme vous dites est effectivement libérateur. La sagesse populaire elle-même ne l’affirme-t-elle pas ? Le danger est en effet toujours de ‘ se focaliser ‘ sur une seule cause qui finit par nous emprisonner.  C’est souvent ce qui se passe d’ailleurs dans la dépression où le  mouvement des pensées et la circulation du Désir sont bloqués. Diminution de puissance, tristesse…Joie au contraire, celle que vous éprouvez au concerto (merveille existant même quand vous ne l’écoutez pas mais dont vous savez toujours qu’elle enrichit le monde)et qui correspond pour vous à une augmentation de puissance. Joie à laquelle vous êtes attaché…sans dépendance (?).

Très cordialement,

Cécile Balligand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s