Aux racines du Merveilleux : une exploration spinoziste de l’univers des contes de fées (1/9)

Publié par

« Le domaine du merveilleux est un domaine immense. Pour l’explorer en un temps limité, il faudrait être soi-même un magicien. » (Pierre-Maxime Schuhl)

PLAN

Motivation

A propos du titre

Le merveilleux

Des contes merveilleux (ou contes de fées)

Fil conducteur

Une définition génétique du conte merveilleux

La Méthode d’interprétation spinoziste : une herméneutique historique

Réponses

Les diverses interprétations des contes de fées

Le Petit Chaperon Rouge

Addendum

 

« Depuis que l’homme pense, depuis qu’il sait dire et écrire sa pensée, il se sent frôlé par un mystère impénétrable pour ses sens grossiers et imparfaits, et il tâche de suppléer, par l’effort de son intelligence, à l’impuissance de ses organes. Quand cette intelligence demeurait encore à l’état rudimentaire, cette hantise des phénomènes invisibles a pris des formes banalement effrayantes. De là sont nées les croyances populaires au surnaturel, les légendes des esprits rôdeurs, des fées, des gnomes, des revenants, je dirai même la légende de Dieu, car nos conceptions de l’ouvrier-créateur, de quelque religion qu’elles nous viennent, sont bien les inventions les plus médiocres, les plus stupides, les plus inacceptables sorties du cerveau apeuré des créatures. » (Guy de Maupassant, Le Horla).

 

Motivation

Dans une série d’articles (Il faut sauver le mot Mythes ! (1 à 8)), nous nous étions penchés sur la notion de mythe et nous y faisions remarquer que les mythes sont omniprésents à notre époque du fait d’une immersion quasi-permanente — à tout le moins d’une immersion possible en permanence — dans la fiction, le virtuel et le mythique. Il suffit de voir que les spectacles à grande audience, notamment cinématographiques, trouvent dans les diverses mythologies archaïques et antiques ou plus modernes, une source considérable de scénarii tout faits.

Cette constatation peut être réitérée dans le cas des contes de fées ou contes merveilleux :

En 1977, au moment de la sortie du premier Star Wars, George Lucas répondait ainsi aux journalistes qui lui demandaient pourquoi il avait réalisé le film : « Parce quune génération entière est en train de grandir sans contes de fées ». Plus tard, il ajoutera : « Je voulais faire un film pour enfants qui renforcerait la mythologie et introduirait une espèce de morale fondamentale ».

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, en pleine période de domination triomphante de la science et de ses applications techniques de plus en plus sophistiquées, les contes merveilleux sont de plus en plus présents dans la culture, notamment à travers d’innombrables livres (Bilbo le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux, Les Chroniques de Narnia, Harry Potter, …) et leurs adaptations cinématographiques (sans oublier les adaptations des contes de fées « classiques » par les studios Disney). Car il semble bien qu’avec l’industrialisation galopante et l’expansion de l’urbanisme, le besoin d’une forme d’évasion par l’imaginaire n’a cessé de croître.

Une telle résurgence du merveilleux, qui n’est pas sans rappeler son apogée littéraire en plein cartésianisme dès la fin du 17e siècle en France, mérite qu’on s’y attarde et qu’on tente d’explorer  son vaste univers, ainsi que nous l’avons fait pour les mythes.

Mais cette exploration n’est pas aisée et, à nouveau, comme pour les mythes, de nombreuses disciplines, structuralisme, marxisme, linguistique, philologie, ethnologie, psychologie, psychanalyse, anthropologie, …, en ont fait leur objet d’étude, et en ont proposé une pléthore d’interprétations sensées répondre aux questions qu’ils soulèvent.

Car ces questions sont nombreuses :

(Contes et mythes) quelles sont les différences et les liens entre eux ? Comment se fait-il que l’on retrouve de nombreux éléments mythologiques dans les contes ?

(Origines) Peut-on donner une origine aux contes ?

(Universalité) Pourquoi les contes racontent- ils si souvent les mêmes histoires et les retrouve-t-on dans de nombreuses régions du monde ? Pourquoi les héros sont-ils si souvent stéréotypés ?

(Diversité) Et, cependant, pourquoi présentent-ils à chaque fois de nombreuses différences ?

(Psychologie) Quel rôle la psychologie vient-elle jouer dans l’occurrence des motifs des contes de fées ?

(Effets) Comment expliquer le succès non démenti et tout le temps renouvelé des contes merveilleux ?

C’est donc à répondre à ces questions que se sont attelées les diverses disciplines mentionnées ci-dessus.

Mais, à nouveau, s’impose la question : n’est-ce pas une erreur que de vouloir expliciter les métaphores anciennes selon une logique toute contemporaine à l’exégèse et de se persuader que celles-ci peuvent ouvrir les portes du passé ?

A propos du titre

Nous ne sommes évidemment pas les seuls à avoir été interpellés, sinon fascinés, par les contes, leur pérennité, leurs effets sur les enfants, leurs diverses interprétations, leurs éventuelles utilités pédagogique et psychologique, entre autres.

En particulier, Catherine Rondeau a rédigé une très agréable étude intitulée Aux sources du Merveilleux. Une exploration de l’univers des contes (Presses Universitaires du Québec), dont nous nous sommes permis de détourner le titre. Exploration spinoziste car nous devons, comme dans le cas des mythes, ainsi que le préconise Spinoza, démarrer notre étude à partir d’une définition génétique du conte merveilleux, une définition qui montre à quelle nécessité singulière obéit cette chose et de laquelle toutes ses propriétés puissent être conclues. Aussi nous obtiendrons cette définition en recourant à la méthode mise au point par Spinoza lui-même pour l’étude de la Bible. Dans cet esprit, nous avons aussi remplacé le mot « sources » par celui de « racines », référence à la genèse du conte inclue  dans cette définition, mais aussi, plus généralement, à la radicalité de la pensée spinoziste qui nous inspirera tout au long de nos réflexions.

Avant de tenter une définition du conte dit merveilleux, il nous faut, de toute évidence, clarifier ce dernier terme …

Jean-Pierre Vandeuren

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s